L’opinion publique je la viole
Dans la salle:
...ah putain de  philosophe à 280 caractères
Je sais pas ce qu’il me tarde le plus
De foutre le feu à ce théâtre de merde
De voir le premier glandus
Gueule : les femmes et les enfants d’abord
Se faire défoncer  par vos leaders d’opinion  ( Ou influenceurs)
 Les autres cons sur leur putain de trottinette pourrais au moins avoir la décence de se servir de leurs muscles ou de pas avoir l’air d’un gamin de sept ans qui va à l’école
Tout compte fait c’est putain d’esclaves qui livre notre bouffe avec vous au moins ils sont un joli petit cul
Imaginer la première génération d’un joli petit cul formé  par les réseaux
Autant les réseaux déforme la tête
Autant ils forment le cul
C’est pas étonnant ça fait déjà 30 ans qu’on se fait former le cul
C’est le tour de la nouvelle génération
L’avantage c’est qu’elle le prend avec le sourire bien dans son cul
 À Wall Street :
 Arrêter de me casser les couilles avec votre putain d’horizontalité
Jean finis par me demander si c’est pas la fille illégitime De l’individualisme
Chacun pour soi tous égaux toutes nos opinions se valent en même temps on a tous été lobotomies pareil
 Les discussions de comptoir allongé dans un parc putain de picnic à remuer les mains à vous prendre la tête mais lever un peu les yeux regarder au balcon
Si vous cherchez les derniers marxistes vous les trouverez au balcon en train de siroter du champagne
On dirait bien que les premier de cordée on lâcher les amarres
Il flotte de bulles en bull si vous cherchez les derniers marxistes vous les trouverez au balcon en train de siroter du champagne
On dirait bien que les premier de cordée ont lâcher les amarres
Il flotte de bulle en bulles
 Et quand elle crève c’est nos yeux qui piquent
Qu’est-ce que vous pouvez me casser les couilles avec tout brouhahas 
les horloge ont casséle temps et l’espace Elle l’ont classé découper segmenter objectiver dépouillés de leurs sensations
Pour Les Armée contre nous contre nous
Les algorithmes sont leurs descendants
L’atavisme d’un chiffre contre l’instinct d’un humain
C’est putain d’ingenieur 
armée contre nous contre nous
Les algorithmes sont leurs descendants
L’atavisme d’un chiffre contre l’instinct d’un humain
Ses putain d’ ingénieur leur pragmatisme leur réalité ne sont que des imposture
Rassurez-vous nous sommes tous des imposteurs
Toi derrière ton masque -vous derrière vos panneaux Moi derrière mes lunettes
Tout le monde fait semblant
 Et on croit que ça marche en même temps on a pas le choix
J’appelle un putain de service après-vente j’ai perdu un colis j’ai pas tous les papiers j’attaquant procès je me fais attaquer j’ai une opinion tout cela n’est qu’une imposture
 Je crois que vous vous rendez bien compte que ça marche pas
On se fout de votre gueule au service après-vente retrouve jamais votre colis Tora jamais tous les papiers et la justice dépend du justiciable
Et ta putain d’opinion je la viole
 Parce que de toute manière c’est pas toi
Ce que fait l’église dans la petite enfance les gémonies le travail patiemment travail le corps travail d’esprit mange bien tiens-toi droit la dette  soit ambitieux le crédit soit travailleur et tu auras le salut le Beruf et dans ta tête tu es l’élue tu es unique tu as raison comme tout le monde 
Alors tu remue tes putain de mains dans un putain de parc tu parles démocratie tu parles 99 % mais c’est l’arbre qui cache la forêt une forêt de plein de petits pourcentage qui certes en ce additionnant font 99 % 
Mais c’est bien là la seule réalité de ce chiffre
 Alors on fait quoi on nous a volé le temps espace les réseaux sociaux les algorithmes finissent le travail
Même un putain de pigeons à son GPS dans sa tête
Tu peux pas en dire autant
 C’est quand même bien fait d’un côté les algorithmes atrophie ton cerveau de l’autre il s’y substitue 
 t’as peut-être l’impression d’y gagner quelque chose c’est comme passer du vinyle au CD 
 Adieu les nuances adieu les finesse  vive les taux de compression de restitution des conversions les échelles les crêtes 
 Mais t’as raison ne pense pas me faire ton sport mange bien bio un  corps sain dans un autre corps sain pour faire plein d’enfants sains
Shop ta putain de voiture électrique t’occupe pas d’où vient la batterie les chinois africains s’en chargent
Mais derrière viens pas pleurer pour les animaux ou l’impérialisme
T’es vegan, alors lâche ton putain téléphone arrête avec tes réseaux sociaux nous emmerde pas sur YouTube à chaque fois que t’envoie un Mail est un petit black qui se pète le dos
 Dans une mine y’a un Gafa qui te ponctionne le cerveau et le mets en vente sur eBay
À être considéré comme un profil on y perd Une dimension
C’est pas la terre qui est plate c’est ta gueule c’est tes idées c’est ta motivation tu te bouges le cul que pour le pouvoir d’achat 
on est réduit à l’état d’eponges, d’amibe 
 Va te prendre en selfie devant la dernière catastrophe un immeuble en flammes un pont effondré 
Et puis fais toi défoncer par le train qui passe derrière tu vas boucler la boucle
Laisse ta voiture quatre conduite par un robot éclate un vélo
Est t’inquiète surtout pas c’est le robot qu’on jugera
Mesure ton nombre de pas dans la rue
 normes toi tout seul comme si les sondages ne suffisait pas
 Dors huit heures fait 45 minutes d’exercice mange tant de calories boit tant d’eau
 Rembourse ta dette fait en sorte que l’on te donne du crédit fait en sorte d’être cru peu importe la réalité
Mélange de pragmatisme et d’imposture dose  correctement les ingrédients et tu seras tranquille 
 L’atomisation du corps social
Le narcissisme 2.0
 Quand je dis que je viole ton opinion je ne parle pas de agression sordide dans une impasse la nuit
Je parle du violent façon croisade
Parce que figure-toi ton opinion tout le monde lui est passé dessus et plusieurs fois encore